Webcam Météo France Entrée du site   Qualité Tourisme Thermhôtel Rand'Hôtel
Les promotions Plans d'accès
Ambiance salon
Les appartements Les groupes Séminaires et congrès
Les news
Disponibilités, réservations, nous contacter, etc. les petits déjeuners Les chambres Le restaurant L'espace tonic    pédestres : puy gros      pédestres : puy gros      pédestres : puy gros      pédestres : puy gros     
PLUS D'INFOS, D'UN CLIC SUR LES RUBRIQUES CI-DESSOUS :

7/ LE MONT-DORE : LE PUY GROS

(Prendre la D996 en direction du Mont Dore puis la D130 pour accéder au Puy Gros)

7,4 km / 3 h 00 / Dénivelé cumulé de 525 m / Parcours aller-retour / Difficile

Passé le ruisseau de l’Enfer, la balade nous fait découvrir la belle architecture auvergnate du hameau de Legal, avant de gagner la hêtraie. Plus loin, un buron ruiné et de vastes étendues colonisées par les genêts nous ramène au temps de l’estive. Lorsqu’on atteint enfin le Puy Gros, apparaît en contrebas la vallée glaciaire de la haute Dordogne.

Conseils avisés : Profitez de la vue qui porte très loin sur les Monts Dore, les stations du Mont-Dore et de La Bourboule ainsi que la Haute Vallée de la Dordogne. Vers l’Est,  se dresse la Banne d’Ordanche et d’immenses prairies.

Estives d’hier…

En vue du Puy Gros, à la limite supérieure de la hêtraie, l’horizon s’ouvre brutalement sur un vaste moutonnement d’estives, un paysage tout en rondeur adouci par l’érosion glaciaire.

Aux portes de l’immensité, les burons sommeillent ; à l’image de ceux de la Montille, entre Puy Gros et Chantauzet, ils sont généralement construits sur les marges de l’espace pastoral. Au beau temps de la « montagne à lait », ils abritaient durant l’été, le vacher, responsable de la fabrication du fromage, le pâtre et le « boutilié »chargé des deux traites quotidiennes. A la différence des Alpes en effet, l’estive était ici affaire de spécialistes et les familles restaient, en bas, au village.

…et d’aujourd’hui

Le système de l’estive fromagère a été progressivement abandonné après-guerre, en raison de la pénibilité du travail, du coût croissant de la main d’œuvre et de l’insuffisante rentabilité des productions.

Si la plupart des burons sont aujourd’hui désertés, les cloches des troupeaux allaitants montés des départements voisins, Cantal ou Aveyron, animent encore la montagne.

Départ :

A la sortie du Mont Dore, sur la D996. Stationnement près du pont sur la route de « La Fougère ».

Difficulté :

Montée longue et soutenue.

Intérêts :

Les points de vue dans la partie haute du circuit.

L’architecture des hameaux (Legal, La Fougère)

La traversée des étages de végétation (fond de vallée, hêtraie, pâturage d’estive). 

Vous retrouverez tous ces renseignements pages 24/25
dans le guide Chamina « 30 Balades à pied»,
en vente à la réception 
 

  Retour haut de la page.     Le Long de la Dordogne.

  Disponibilités, réservations, nous contacter, etc.   

La Ronde des Cascades.